COMMUNIQUE DE PRESSE

Présentation de la liste Un Nouveau Regard sur Grenoble : Une liste 100% Grenoblois compatible !

Nous avons présenté aujourd’hui les 59 colistiers de notre liste Un Nouveau Regard Sur Grenoble. Une liste à l’image de tous les Grenoblois et 100% Grenoblois compatible !

59 personnalités, de 18 ans à 85 ans, de tous horizons, de tous bords politiques et de la société civile ; fonctionnaires, entrepreneurs, acteurs associatifs, étudiants, retraités, professionnels de santé, salariés, sportifs, acteurs de la culture ; 20% de moins de 35 ans et 20% de plus de 65 ans ; 80% de premiers engagements et 12 élus ou anciens élus, etc.

59 personnalités réunies par leur attachement à Grenoble, convaincues que le décrochage qu’ils constatent de leur ville n’est pas inéluctable et déterminées à relever le défi de faire de Grenoble une vraie ville nature, modèle de l’égalité des chances, attentive à tous ses habitants, et de nouveau pleinement attractive.

Conscients des défis posés par la crise de la démocratie représentative, les 59 colistiers s’engagent en signant la charte[1] de l’élu Un Nouveau Regard Sur Grenoble au plus grand dévouement dans le mandat qui leur sera confié, à nourrir la culture du dialogue républicain, à l’exemplarité et à la responsabilité, et à lutter contre toutes les discriminations. En signant cette charte ils réaffirment également leur attachement aux valeurs de la République et à la laïcité comme facteur d’inclusion, de cohésion et de respect de tous. Dans cet esprit Emilie Chalas a signé au nom de la liste la charte du Printemps républicain[2].

Nous saluons la venue du Ministre Olivier Véran et des Parlementaires Camille Galliard-Minier et Didier Rambaud à la présentation de la liste Un Nouveau Regard sur Grenoble. Leur présence illustre notre volonté de rompre avec l’isolationnisme de la municipalité actuelle et de rechercher au contraire à dialoguer et coopérer de manière républicaine avec l’Etat comme avec toute autre collectivité et tous acteurs de notre territoire, dans l’intérêt des Grenoblois.