Clôture des ateliers citoyens : la parole citoyenne au cœur de l’action collective

communiqué de presse

Clôture des ateliers citoyens : la parole citoyenne au cœur de l’action collective

Parce que l’avenir de Grenoble ne peut se construire qu’avec les Grenoblois, nous avons mis en place dès le mois d’octobre les Ateliers citoyens pour recueillir leurs attentes et leurs propositions pour la ville. 

Au total ce sont plus de trente ateliers qui ont été tenus, avec plus de 400 participants rassemblés pour des dizaines d’heures de débat et de réflexion, sur une dizaine de thèmes d’intérêts pour les Grenoblois, aussi variés que : égalité des chances, attractivité, sécurité, ville nature, mobilité, sport, culture, international… 

Pour chaque thème, les participants ont travaillé en petits groupes et sur plusieurs séances pour définir la problématique essentielle, identifier ses causes puis proposer des solutions concrètes pour y répondre. 

Ce mercredi soir les animateurs des ateliers se sont réunis pour partager les réflexions et propositions récoltées. Une intense soirée qui a permis à chacun des participants de mesurer la richesse des réflexions et des solutions avancées ainsi que l’immense envie collective de porter un projet alternatif, ambitieux et responsable pour Grenoble. 

Ces propositions vont être à présent analysées et discutées avec des experts de chaque secteur afin d’en évaluer la faisabilité et de suggérer au besoin d’éventuelles adaptations. L’exercice est aussi répété avec les acteurs de Grenoble, ceux qui œuvrent au quotidien : nous discutons sécurité avec des policiers par exemple, de culture avec des associations et des artistes, d’économie avec les chefs d’entreprise, de commerce avec les commerçants etc… Il est indispensable de recueillir l’avis de ceux que nos décisions vont concerner au premier chef. C’est ce travail de mise en commun qui viendra ensuite nourrir notre programme. 

C’est là une marque importante de la méthode d’élaboration du programme et de la vision de la gouvernance portées par Emilie Chalas : réconcilier la parole des citoyens, des acteurs et celle des experts pour équilibrer et rendre pertinente la décision publique. La démocratie participative ne peut être un motif de fracture entre citoyens et élus, au contraire, elle doit être un facteur de cohésion et d’enrichissement de l’action collective. C’est ce à quoi aussi nous œuvrerons demain à Grenoble ! 

Et pour toutes celles et ceux qui souhaiteraient contribuer à enrichir cette réflexion sur l’avenir de Grenoble, notre questionnaire en ligne reste accessible jusqu’au mois de janvier : https://emiliechalas2020.fr/participez/ 

L’ensemble de notre programme ainsi constitué sera dévoilé début février.